Le RESICQ réitère sa volonté d’aider la population en situation de détresse



Montréal, le 20 janvier 2021 — Les 21 membres du Regroupement des Services d’Intervention de Crise du Québec (RESICQ) constatent une hausse manifeste du nombre de demandes d’aide depuis le renforcement des mesures sanitaires. Bien qu’indispensables pour freiner la propagation du virus et réduire les risques pour la santé physique, ces mesures plus sévères exacerbent le sentiment de détresse vécu chez une bonne partie de la population.


Le RESICQ tient donc à rappeler que les centres et services d’intervention de crise ont des équipes d’intervenants qualifiés prêts à répondre 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, à la détresse des gens. Les personnes en situation de déséquilibre, notamment en raison du stress, de l’anxiété et de la solitude, peuvent ainsi accéder à une offre de service personnalisée et empreinte de bienveillance.


« Avec la pandémie qui perdure, les citoyens peuvent sombrer dans une spirale de détresse dont il est difficile de se sortir seul. De récentes études de l’OMS en Europe ont révélé que la crise sanitaire et les mesures exceptionnelles qui en découlent causent des dommages collatéraux importants au niveau de la santé mentale. Cette enquête révèle que six européens sur dix sont frappés par le phénomène de fatigue pandémique qui se caractérise par une prévalence du stress, de l’anxiété, de l’épuisement ou de l’insomnie. Au quotidien, nous observons des manifestations similaires chez les personnes auprès desquelles nous intervenons. L’ensemble de ces éléments impactent grandement le fonctionnement des individus et les conduisent à des situations de grande détresse. De telles études peuvent facilement être juxtaposées à la situation au Québec », déclare Guillaume Le Moigne, vice-président du RESICQ.


Les études concordent quant aux effets néfastes de l’incertitude et du manque de contrôle ressentis dans la population et qui entraînent un état d’hypervigilance, de la dépression et de l’anxiété.


Enfin, la situation actuelle dans les hôpitaux devient de plus en plus préoccupante. Grâce à leurs services, les centres d’intervention de crise membres du RESICQ contribuent à réduire davantage l’affluence dans les urgences hospitalières pour des difficultés liées à la santé mentale. Participer au désengorgement des services hospitaliers fait d’ailleurs partie du mandat que le ministère de la Santé et des Services sociaux leur a octroyé il y a plus de trente ans et pour lequel ils sont subventionnés.


Le RESICQ rappelle aux citoyens qui en ressentent le besoin qu’ils peuvent consulter le site Web www.centredecrise.ca ou télécharger l’application du RESICQ pour trouver un centre ou un service de crise dans leur région.



— 30 —

À propos du RESICQ

Rassemblant aujourd’hui 21 membres à travers la province, le RESICQ œuvre afin que la population ait accès à des services de crise de qualité dans l’ensemble des régions du Québec. Les services 24 h/24, 7 j/7, consistent en des interventions téléphoniques ou en face-à-face et en un service d’hébergement de crise à court terme.

Relations médias :

Cynthia Hamel-Gamache

Responsable des relations publiques

581 888-5121/centresdecrise@gmail.com

Publications populaires
Articles récents
Archives
Recherche par mots-clés
Pas encore de mots-clés.
Suivez-nous
  • Facebook Basic Square
  • YouTube classique