© PBG

 

Le Regroupement des services d'intervention de crise du Québec tend la main aux communautés des Premières Nations

11/11/2015

À la lumière des derniers événements, le Regroupement des services d’intervention de crise du Québec (RESICQ) désire collaborer avec les Premières Nations pour construire, avec eux, des services de crise adaptés à leurs besoins.

 

Il y a deux ans, une communauté du Grand Nord a interpellé le RESICQ afin de les accompagner pour mettre sur pied un centre de crise arrimé à leur culture. Même avec la plus grande volonté, le regroupement qui chapeaute 21 centres de crise au Québec déplore le manque d’écoute des instances gouvernementales afin de poursuivre ce projet.

 

« Nous croyons que c’est dans l’union des différences que l’on crée des maillages solides, surtout dans une situation de détresse collective. Nous souhaitons la bienvenue à tous collaborateurs désireux de s’impliquer avec nous. », affirme Robert Dubuc, président du RESICQ.

 

Les centres de crise, forts d’une expertise de 30 ans, sont  inexistants dans certaines régions. Le regroupement croit fermement qu’il y a urgence d’agir.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo prise lors de la conférence de presse du 2e colloque des centres de crise du Québec

 

 

Renseignements : Pascale Boutin-Guertin, Directrice des communications, 

www.centredecrise.ca, Tel: 819-582-7562, pascale.boutinguertin@gmail.com

Please reload

Publications populaires

Chantal - Intervenante au centre de crise Le Transit

04/23/2015

1/8
Please reload

Articles récents
Please reload

Archives