Le communautaire, loin d’être des lieux où des petites dames tricotent


Les organismes communautaires sont souvent victimes de préjugés.

« Les travailleurs communautaires sont moins qualifiés. » , « Ils n’ont pas de formation. »

On les compare souvent à des endroits où des petites dames qui tricotent te donnent une tape dans le dos pour que tu ailles mieux. Mais non, loin de là.

Ce sont des organisations dans lesquelles du personnel aussi professionnel qu’ailleurs y travaille. D’ailleurs, selon une étude faite par l’Université de Sherbrooke « Collectif de recherche sur les occupations », on observe que la majorité des travailleurs des milieux communautaires sont des femmes âgées de 25 à 44 ans et que plus de 70 % de ces professionnels sont titulaires d’un diplôme universitaire ou d’un diplôme d’études collégiales.

Les organismes à but non lucratif œuvrent dans plusieurs secteurs d’activités qui participent à l’amélioration de la société tels que la santé et les services sociaux, l’insertion sociale, l’éducation, l’employabilité, les loisirs, l’alimentation, etc.

Ces services à la population sont offerts par des gens passionnés, soucieux d’offrir un service de qualité afin de répondre aux différents besoins des gens.

Considérant le nombre de personnes qui bénéficient des services du communautaire chaque année, force est de constater que ces organismes apportent ses bienfaits à la communauté et prouvent ainsi leur efficacité et leur place dans la société.


Publications populaires
Articles récents
Archives
Recherche par mots-clés
Pas encore de mots-clés.
Suivez-nous
  • Facebook Basic Square
  • YouTube classique

© PBG